À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

11 décembre 2010

 

Je me sens prise au piège par cette maudite boulimie qui veut m'achever.

Je trouve la vie morne et tellement trompeuse.

Pas droit au bonheur.

Que des déceptions, que des trahisons.

 

Je jeûne, au moins.

Quand tout va mal, j'essaie de contrôler la seule chose qui se contrôle...

 

C'est donc, ça, la vie?

 

Ce soir, j'ai pris une marche. J'ai commencé par avoir une crise de panique et avoir envie de me tuer. Je me détestais et je regardais le lac glacé en me demandant si mourrais de noyade ou d'hypothermie.

J'ai pleuré jusqu'à manquer d'air.

 

J'ai eu peur de mourir.

C'est donc que je tiens encore à la vie.

C'est rassurant.

 

Mais je suis toujours grosse et dégoûtante.



11/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi