À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

16 décembre 2010

 

Je suis découragée. Sans antidépresseurs je me vois encore plus grosse. À 56,4kg je me trouve plus grosse qu'à 60kg avec antidépresseurs. Je me dégoûte totalement et je n'endure pas les vêtements qui m'étouffent et qui me rappellent comme je suis grosse.

 

Je veux rertourner à 50kg maximum.

 

Je n'en peux tout simplement plus, je suis tannée de vivre.

 



17/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi