À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

16 janvier 2011

 

Malgré que je perde un demi-kilos chaque jour, ce matin, je me vois plus grosse qu'hier. C'est vraiment dur pour le moral. Je ne sais pas si je vais pouvoir m'arrêter à 53-54kg. Le 50 m'attire toujours.

 

Bref, je n'aime pas ce que je vois dans le miroir aujourd'hui.

Mes hanches sont énormes, mes cuisses se touchent, mes bras sont mous.

Mon ventre est plutôt plat, merci aux 300 abdos/jour.

 

Le pire, c'est le souper d'anniversaire d'une amie. Le 22. J'ai donc le temps. Mais ça me stresse quand même. Un resto italien, il n'y a rien de santé et léger. J'aime beaucoup cette cuisine, mais les pâtes en sauce au régime... On oublie ça! Une salade pas de vinaigrette... Aussi bien ne rien manger à mon avis. Mais je vais voir mes amies et ça va me faire du bien. 

 

J'ai tellement hâte d'enfiler mes jeans à nouveau. Cette silhouette, je la déteste. Quand tu es habituée d'être en sous-poids, être en surpoids ça tue. Je suis définitivement sur la bonne voie, mais je sens la colère monter chaque fois que je me regarde dans le miroir.

 

Pour celles qui se disent que je vais tout reprendre dès que je vais manger, sachez que je ne mangerai que des protéines maigres en phase de stabilisation.

Oeufs, shakes protéinés, thon.

 

Courage. C'est un mauvais moment à passer.

 

 

 





17/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi