À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

2 janvier 2011

 

Je suis vraiment déprimée.

 

Sans antidépresseurs, je fais beaucoup de crises.

 

Résultat: 63 kg.

 

Et une envie de me tuer obsédante.

 

Me voilà dans la catégorie grosse torche.

 

Les grosses laides dont on rit parce qu'elles sont composées que de gras.

 

Une grosse rejet que tout le monde hait.

 

Une grosse qui mange ses émotions.

 

Voilà ce que je suis devenue.

 

J'ai tellement honte. Tellement.

 

Me voilà donc partie pour un long, très long jeûne.

 

J'ai peur de ne pas être capable.

 

Je suis bonne à rien.

 




02/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi