À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

25 janvier 2011

 

Voilà l'école qui a recommencé.

Mon amour, mon beau P, tu es si loin.

J'ai beaucoup de misère à affronter la vie sans toi à mes côtés.

Toutes mes pensées sont tournées vers toi.

Tu me manques.

Les mots n'expriment pas ce que je ressens.

Je voudrais tant me coller, te caresser, t'embrasser.

J'ai mal d'être séparée de toi.

Vivement que l'été arrive.

Un été doux d'amour.

Nos projets me font avancer.

Tu es la raison de mes espoirs.

Je t'aime.

 



25/01/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi