À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

À CHACUN SES ZONES SINISTRÉES

30 avril 2011

 

 

Ceux qui pensent que le Mal n'existe pas ont tort.

 

Le Mal s'insinue dans chacun d'entre nous.

 

Certains seront possédés par Lui si intensément qu'ils deviendront inhumains.

 

D'autres en souffrent au quotidien.

 

Puis, soudainement le Mal se fait oublier, le bonheur pointe son nez.

 

Un bonheur pur et fort.

 

Tu t'extasies d'avoir repoussé la vipère.

 

La lumière réapparaît, cette alliée dont le souffle est vital.

 

Enfin.

 

Ton âme réintègre progressivement ton être.

 

Humain, êtes-tu finalement.

 

La vipère ne t'a jamais quitté(e).

 

Elle a attendu que tu oublies son existence, que tu baisses ta garde pour revenir. 

 

Au début, tu cries, tu te débats, puis le Mal se nourrit de ton âme à nouveau.

 

Tu redeviens sa marionnette.

 

Ce corps à l'apparence humaine est à nouveau dépouillée de rêves.



01/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi